Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le journal de enzo

SAINT-LEU - CLASH ENTRE THIERRY ROBERT ET MAÎTRE CREISSEN

IL ÉTAIT SON AVOCAT DEPUIS 2005

SAINT-LEU - CLASH ENTRE THIERRY ROBERT ET MAÎTRE CREISSEN

Posté par IPR le Mercredi 07 Septembre à 11H45

Rien ne va plus entre Thierry Robert, député-maire de Saint-Leu, et Maître Philippe Creissen qui était son avocat depuis 2005. Dans un post publié sur sa page Facebook et retiré depuis, le juriste annonce "j'ai décidé, au 1er septembre 2016, de ne plus être l'avocat de Monsieur Thierry Robert". Interrogé par Imaz Presse, Maître Cressein dit avoir pris cette décision "en raison d'un trop grand nombre de factures impayées" par son ex client pour ses affaires personnelles

Maître Creissen était l'avocat de Thierry Robert depuis 2005. "C'était une relation d'amitié et de confiance, c'était aussi un engagement politique de ma part" déclare le juriste. Il défend d'abord son client pour ses affaires personnelles. Il devient ensuite l'avocat de la commune de Saint-Leu lorsque Thierry Robert est élu maire en 2008.

Les dossiers sont nombreux et les procédures. "Il s'acquittait alors régulièrement de toutes ses factures personnelles. Les problèmes ont commencé lorsqu'il a été élu député en 2012" indique Maître Creissen. "A partir de ce moment là les paiements ont commencé à devenir plus rares et ils sont totalement arrêtés il y a deux ans" déplore le juriste.

Il affirme ainsi ne pas avoir été payé notamment pour les affaires de contentieux électoraux mettant en cause son ex client. Il ajoute que conformément à la réglementation régissant la profession d'avocat, il va "engager une procédure devant le Bâtonnier" à l'encontre de son ancien client.

Il précise aussi n'avoir "aucun problème avec la commune de Saint-Leu" qui le paye sans problème pour les dossiers défendus pour elle. "Je reste donc l'avocat de cette collectivité sauf si le maire décide que cela ne sera plus le cas" termine le juriste.

Contacté par Imaz Press Thierry Robert a indiqué qu'il ne fera "aucun commentaire sur un sujet purement privé qui (me) concerne personnellement et non la mairie".

Plus tard dans l'après-midi, le député-maire de Saint-Leu a posté sur sa page Facebook : "payer mes dettes oui me faire abuser non"

www.ipreunion.com

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article