Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le journal de enzo

Carrière de Bois Blanc : Thierry Robert pointe du doigt les commissaires-enquêteurs

Carrière de Bois Blanc : Thierry Robert pointe du doigt les commissaires-enquêteurs

LINFO.RE – créé le 3.10.2016 à 17h45 – mis à jour le 3.10.2016 à 17h45- Lucie Touzé

Antenne Réunion

Concernant l’enquête publique portant sur le projet de la Carrière de Bois Blanc, le député-maire de Saint-Leu demande au préfet de La Réunion de s’exprimer sur la neutralité des commissaires enquêteurs. Dans l’immédiat, Thierry Robert a décidé de suspendre l’accueil en mairie des commissaires enquêteurs.

A lire également

Voici en intégralité la lettre du député-maire de Saint-Leu adressé au préfet de La Réunion :

"Monsieur le Préfet,
Par la présente, je viens vous faire part d’une demande d’une extrême urgence concernant l’enquête publique actuellement en cours pour la carrière de Bois Blanc.

Des informations d’une extrême gravité sont rendues publiques par voie de presse qui sont de nature à remettre en cause la procédure en cours.
En effet, dans l’Edito du JIR du samedi 1er octobre, le journaliste Jacques Tillier annonce que les commissaires enquêteurs désignés pour cette enquête entretiennent des relations personnelles avec la SCPR et que deux d’entre eux, Mme Bisson et Mr Remond ont émis un avis favorable pour un autre dossier de carrière de la SCPR, où ils avaient été commissaires enquêteurs.

Le site d’information d’Imaz Press, révèle ce matin l’absence d’impartialité des commissaires enquêteurs désignés et vient rajouter aux multiples appels sur les ondes de diverses radios comme autant d’éléments accablants de l’ absence de neutralité de ces commissaires enquêteurs.

Dans ces conditions, vous ne pouvez, Monsieur le Préfet , tout comme moi, ignorer ces informations graves où l’absence de neutralité des commissaires enquêteurs serait de nature à orienter la population et à fausser l’expression de la démocratie avec un risque élevé de collision de la part des commissaires enquêteurs.

Dès lors, si les commissaires enquêteurs sont orientés, cette enquête publique, est totalement biaisée depuis le début. D’autant qu’ elle ne comportait déjà pas l’ avis de l’ARS, devenu, depuis favorable. Cet avis ayant été étrangement rendu public, par voie de presse, le 28 septembre 2016, à quelques jours de la fin de l’enquête.

Dans ce contexte, il me semble nécessaire, Monsieur le Préfet, au vu de l’actualité que vous fassiez toute la lumière sur les liens qui existent entre les personnes choisies pour mener cette enquête et le demandeur.

Par la présente, je vous interpelle donc, dans l’urgence, compte-tenu de l’enquête en cours, afin de rendre publique des éléments de preuve et les démentis nécessaires pour rassurer les Réunionnais et les maires des Communes concernés que les commissaires enquêteurs sont neutres, qu’ils n’ont aucun lien avec la SCPR, qu’ils n’ont pas été commissaires enquêteurs pour une autre carrière de la SCPR et qu’ ils soient fondés à orienter la population.

L’Etat, responsable de la procédure et garant de l’impartialité dans ce projet de carrière aux multiples incohérences, doit s’exprimer, car ni les Réunionnais, ni les Maires, ni la presse ne pourraient comprendre ni imaginer que vous puissiez vous appuyer sur l’avis de ces commissaires enquêteurs pour prendre votre décision à l’ issue de cette enquête.

Dans l’immédiat, et dans l’ attente de ces éléments, je vous informe que j’ai décidé de suspendre l’accueil en mairie des commissaires enquêteurs.

Je reste naturellement à votre disposition pour convenir d’une rencontre afin d’éclaircir dans les meilleurs délais ce point d’une extrême gravité.

Je vous prie de croire, Monsieur le Préfet, en l’expression de ma considération distinguée

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article