Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le journal de enzo

THIERRY ROBERT : "ILS PENSENT M'INTIMIDER, ILS ME DONNENT ENCORE PLUS DE VOLONTÉ ET DE DÉTERMINATION"

RÉGIONALES 2015

THIERRY ROBERT : "ILS PENSENT M'INTIMIDER, ILS ME DONNENT ENCORE PLUS DE VOLONTÉ ET DE DÉTERMINATION"

Posté par IPR le Vendredi 04 Décembre 2015 à 07H50

Thierry Robert tenait un point presse à Saint-Leu ce vendredi 4 décembre pour revenir sur l'incendie de sa voiture de campagne hier soir. Vers 23 heures, des intrus sont entrés sur le terrain du candidat et ont mis le feu au véhicule et tagué sur le mur des menaces de mort. Thierry Robert a dénoncé un acte "ignoble" et des "méthodes de voyous", insistant qu'au lieu de l'intimider, "ils me donnent au contraire encore plus de volonté et de détermination pour aller jusqu'au bout".

Qu’est-ce que vous inspirent ces faits horribles qui se sont déroulés hier soir?

Ce que j’ai vécu hier soir, je l’ai ressenti au fond de moi, c'est un peu comme si on était en train de vous violer. J’étais dans mon intimité chez moi, des gens rentrent chez vous à l’intérieur de votre cour, mettent le feu à votre voiture et écrivent sur votre mur des menaces de mort. C’est une méthode de voyous, une méthode d’un ancien temps.

Le vote est véritablement un moment démocratique, ça servira à quoi de vouloir mettre la pression? Ils veulent quoi? M’intimider? Ils entrainent l'effet inverse, plus ils me mettent la pression, c’est comme s'ils mettaient du kérosène dans mon moteur pour aller encore plus vite plus fort.

En 2011, j'ai fait installer une stèle, à Saint Leu, à la mémoire d’Elie, le premier esclave qui s’est révolté. C’était pour mettre fin justement à un système où on tenait enchaîné les Réunionnais. Aujourd'hui, on voudrait encore tenir enchainés les Réunion par rapport à un système politique. J’irai jusqu’au bout pour que ça s’arrête à La Réunion, de toujours tenir sous cloche la population réunionnaise, toujours les manipuler, les instrumentaliser, leur faire croire qu’on leur donne des choses alors qu’on est en train de leur mentir.

Ils pensent qu’ils sont en train de m’intimider avec ce qu’ils ont fait hier soir, au contraire, ils me donnent encore plus de volonté et de détermination pour aller jusqu’au bout.

Racontez-nous le déroulement de votre journée d'hier...

J'ai eu une journée très remplie, comme d'habitude, sept réunions avec des prises de parole etc. Je suis rentré vers 22h30 - 22h40, je travaillais sur mon lit quand j’ai entendu quelques bruits mais sans attirer mon attention. J’habite à côté d’un champs de canne et il y a des système d’irrigation qui font du bruit, je pensais que c'était ça.

Et puis comme c’était insistant, je suis sorti de ma chambre, là je me suis aperçu à travers la vitre qu’il y avait quelque chose de rouge... Je me suis dit qu'il y avait le feu quelque part. Mais je ne pensais pas que c’était dans la voiture, je me suis dit que c’était plus loin. J’étais avec mon cousin mais on n’a pas voulu sortir parce qu'on est en campagne... on sait pas ce qu’il se passe. On a appelé les gendarmes. J’ai appelé un voisin qui m'a dit ce qu'il voyait, je suis sorti et j’ai constaté les dégâts. Ce n’est pas juste le fait que ce soit une voiture... C'est l'acte, le geste même qui est ignoble.

Vous avez une idée des auteurs?

Je ne veux pas porter d’accusation. Hier soir les gendarmees spécialisés sont venus, ils ont fait des relevés sur place. Dans un instant je vais aller en gendarmerie, le but est de retrouver les auteurs. Maintenant je ne vais pas aller pointer quiconque du doigt. Je sais une chose, on a voulu m’intimider, et c'est une méthode qu'il faut condamner.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article